ALSTOM fournira et entretiendra les rames de la 3ème ligne de métro

04/11/2020
Print

ALSTOM fournira et entretiendra les rames de la 3ème ligne de métro

04/11/2020
3ème Ligne de Métro

Lors du Comité Syndical du 4 novembre 2020, le choix final du système de transport pour la 3ème ligne de métro a été voté en faveur d’ALSTOM.

Le coût global de ce marché est de 713 564 560 € HT. Il est inférieur de 18% au montant estimé.

« Il est important de souligner la qualité des offres et du travail produit. Ce marché est essentiel pour la relance économique et contribuera au développement des emplois locaux. C’est une nouvelle étape qui concrétise l’avancement du projet de 3ème ligne du métro toulousain. » affirme Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole.

Le système de transport comprend le matériel roulant (rames), les équipements d’automatisme et de voie, l’alimentation électrique et la maintenance.

« Ce marché global de performance, associant la maintenance à la conception et à la réalisation concrétise la volonté du maître d’ouvrage de maîtriser les coûts d’investissement et de fonctionnement de cette nouvelle infrastructure de transport pour l’agglomération toulousaine. Nous devons garder comme repère cette impérieuse obligation de maîtrise de nos dépenses de fonctionnement, ce marché y contribue. » ajoute Jean-Michel Lattes, Président de Tisséo Collectivités.

Les principales caractéristiques de l’offre d’ALSTOM, sont :

  • Un matériel roulant de la gamme Métropolis, avec 5500 voitures vendues dans le monde (Buenos Aires, Taipei, Dubaï, Barcelone, Budapest, Sydney, …),
  • Un matériel avec un roulement fer,
  • Des rames de 36 m à la mise en service extensibles à 48m permettant de transporter de 286 à 386 passagers,
  • Des rames de 2,70 m de largeur,
  • Une vitesse commerciale supérieure à 41 km/h,
  • Une fréquence de 3 minutes 25 à la mise en service pouvant descendre jusqu’à 1 minute 25,
  • Un bilan énergétique maîtrisé notamment grâce au système de récupération d’énergie de freinage.

 

Rappel des principaux éléments du cahier des charges :

Le choix a été fait d’un métro automatique sans conducteur, ni personnel à bord et le principe retenu de stations isolées des voies par des façades de quai toute hauteur.

Les attentes en matière d’investissement :

  • Concevoir le système pour un dimensionnement à terme de 15 000 pphpd1 ,
  • Construire des infrastructures fixes intégrant une évolutivité anticipée,
  • Fournir des rames pour assurer une capacité initiale de 5 000 pphpd et pour pouvoir la faire évoluer jusqu’à 10 000 pphpd (1 pphpd : personne par heure et par direction – unité permettant de déterminer la capacité de transport)

Les attentes en matière de fonctionnement : Maintenir le système au minimum pendant 6 ans et au maximum pendant 18 ans.

Un autre enjeu majeur de ce marché était de garantir une expérience voyageur qualitative au travers des exigences de performances chiffrées ou qualitatives :

  • Optimiser le trajet en réduisant les temps d’attente et en optimisant la vitesse commerciale,
  • Se déplacer en sécurité grâce à la vidéosurveillance dans les rames,
  • Assurer le confort des voyageurs avec des voitures climatisées, en permettant l’intercirculation entre voitures, en offrant un taux de places assises garanti, une bonne acoustique, une information voyageurs intelligible,
  • Favoriser l’accessibilité.

Concernant l’exploitation et la maintenance, un enjeu de qualité dans la fiabilité du système, il s’agit de garantir une disponibilité élevée de la ligne de métro (>99,8%), de disposer d’engagements sur la fiabilité et en matière de sécurité de fonctionnement du système.

Ce marché est également au rendez-vous d’une ambition environnementale pour Tisséo. Pour cela, des fonctionnalités innovantes et des performances étaient attendues 

  • Récupérer l’énergie de freinage des rames,
  • Minimiser la production de particules fines pour préserver la qualité de l’air,
  • Utiliser des produits recyclables, avec un taux de recyclabilité pour le matériel roulant supérieur à 95%,
  • Mettre en place un éclairage intérieur des rames qui s’adapte à la luminosité extérieure (notamment sur les parties en viaduc),
  • Maitriser les nuisances sonores et vibratoires.

 

Rappel de la procédure :

Celle-ci aura duré plus de 2 ans. En décembre 2018, 4 candidats avaient été retenus.

A l’issue d’une 1ère phase de dialogue qui s’est déroulée en 2019, les 4 candidats retenus ont été invités en janvier 2020 à remettre leur offre définitive sous 3 mois. Compte tenu de la crise sanitaire, ce délai a fait l’objet d‘un report de 2 mois et les offres ont été remises en juin 2020. Le 15 juin dernier, chacun des quatre concurrents a choisi de remettre une offre finale.

Le lauréat ALSTOM a été finalement choisi lors de la Commission d’Analyse des Offres du 3 novembre, à l’issue de la période d’analyse par les équipes de la maîtrise d’ouvrage des 4 offres.