Pose de la 1ère pierre du Parc Relais de Basso Cambo

16/02/2021
Print

Pose de la 1ère pierre du Parc Relais de Basso Cambo

16/02/2021
Header P+R BASSO CAMBO

Vendredi 12 février 2021, Jean-Michel Lattes, Président de Tisséo Collectivités et de Tisséo Ingénierie et JeanLuc Moudenc, Maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole, ont donné le coup d’envoi de ces travaux en opérant le geste symbolique de la pose de la première pierre, en présence de Philippe Perrin, Président de Tisséo Voyageurs. Cette étape majeure du travail partenarial, entrepris entre Toulouse Métropole et Tisséo acte le lancement d’un projet, mêlant développement urbain et renforcement des fonctions d’intermodalités au sein du quartier de Basso Cambo.

 

Pose de la 1ère pierre du parc + relais Basso Cambo le 12 février 2021

 

 

 

Aménagement du parc relais de Basso Cambo : une opération innovante et pilote en termes d’urbanisme et de mobilités

 

Le parc relais (P+R) de Basso Cambo constitue un site pilote pour lequel les fonctions d’intermodalités sont renforcées et sont au cœur d’un projet de développement urbain. Il constitue la « 1 ère pierre » du Plan Guide Urbain et du développement du quartier. Sa conception s’est effectuée en coordination avec les services de l’Urbanisme de Toulouse Métropole, chargés de la requalification des aménagements urbains et de l’amélioration de l’entrée Ouest du quartier avec un projet immobilier situé à proximité immédiate du futur ouvrage mixte P+R de Basso Cambo.

 

Ce double enjeu, urbanisme et mobilité a conduit à proposer des innovations de taille, d’une part concernant la mixité du programme et la compacité de l’ouvrage qui ne génère pas de nouvelle artificialisation des sols ; d’autre part en renforçant la capacité du pôle bus via l’accueil de bus au Gaz Naturel Véhicules (GNV) en rez-de-chaussée de l’ouvrage, ce qui constitue une première au niveau national. Le pôle d’échange de Basso Cambo est de ce fait, un équipement pilote préfigurant les futurs pôles d’échanges de la troisième ligne de métro.

 

Ce projet d’agrandissement du parc relais s’adapte à l’activité existante du site, dédiée aux transports en commun avec une gare de bus et une station de métro, terminus de la ligne A. La sortie du P+R de Basso Cambo s’effectuera sur le rond-point existant après une étude des flux de circulation. Ce projet novateur car multifonctionnel comprendra :

 

  • Une gare de régulation de bus au rez-de-chaussée
  • Le stationnement de véhicules légers dans les 5 étages (480 places)
  • Des bureaux d’exploitation au 1er étage
  • Le stationnement des véhicules légers au 6ème étage dédié aux futurs bureaux voisins
  • La liaison directe du 6ème étage par une passerelle avec les futurs bureaux construits à proximité
  • Un espace commercial ou de services en rez-de-chaussée

 

▪  Augmentation de la capacité du pôle bus pour accueillir les futures lignes

 

Le rez-de-chaussée de l’ouvrage mixte P+R, disposera de 8 emplacements de stationnement bus pouvant accueillir des bus au gaz GNV. Ces emplacements renforcent la capacité du pôle bus, nécessaire à l’accueil de nouvelles ou futures lignes de bus, Linéo ou ligne Express.

 

▪ Construction d’un 6ème étage pour l’opération immobilière adjacente

 

L’ouvrage abritera un 6ème étage au sein du parking silo, à destination des salariés qui occuperont les bureaux du projet immobilier adjacent (espace privé). Cet étage sera vendu au promoteur qui viendra le relier par une passerelle à son propre bâtiment.

 

▪ D’autres fonctions au sein de l’ouvrage mixte P+R

 

Au rez-de-chaussée, un espace commercial ou de service de 140m² est prévu, permettant d’animer le pôle d’échanges et d’agrémenter le parcours des voyageurs. Un local hébergeant les services d’exploitation de l’ensemble des P+R Tisséo sera aménagé au 1er étage.

 

 

2 ans de chantier pour un projet multifonctionnel

 

La livraison du chantier pour l’ensemble du site multimodal est prévue en décembre 2022. Ces travaux ont nécessité de libérer les places de stationnement implantées sur la zone pour laisser place au chantier. C’est environ 50% du parc de stationnement qui est neutralisé pendant la durée des travaux. Les utilisateurs habituels du parc relais sont invités à se reporter sur le réseau bus de rabattement, le parc relais Nord de Basso Cambo où 230 places restent disponibles durant le chantier ou vers les autres parcs relais du réseau Tisséo. Le métro et la gare bus fonctionnent normalement durant le chantier.

 

▪  Le parti pris architectural du bâtiment

 

Le projet architectural s’est inspiré de l’histoire du quartier qui comptait de nombreux champs de blés. Du temps où Basso Cambo n’était encore composé que de terres agricoles, “champs bas” désignaient les parcelles cultivées qui s’y trouvaient. Le quartier a conservé son nom dérivé des termes occitans “basso”, bas, et “camba”, signifiant tige et par extension, champ.

L’architecte a imaginé une façade cinétique architecturée s’appuyant sur le mouvement et constituée de “drapeaux” représentant la métaphore du champ de blé, présent sur le pictogramme de la station de métro Basso Cambo. La perception de la façade évolue en fonction du mouvement de l’usager, rappelant l’ondulation des champs de blé.

La structure et les plateaux du parking sont organisés autour des fonctions : gare de bus, parking-relais, bureaux d’exploitation en R+1 et commerces en RDC. Les rampes, visibles et mises en évidence, confirment la vocation du bâtiment. Tous ces éléments sont en béton soigné, matériau solide, qui annonce la pérennité de l’équipement.

La façade vient se fixer comme un élément léger qui ne cache pas la rude structure du bâtiment mais la circonscrit et définit poétiquement le contour pour raconter, à sa manière, l’histoire du champ de blé, le décor originel de Basso Cambo.

La façade est réalisée en feuilles d’aluminium thermo laquées fixées sur des montants verticaux et réglées afin de suggérer des lignes biaises créant un mouvement tournant dynamique. Elle semble se déplacer et se transformer en fonction de l’observateur en déplacement. C’est un élément unique spécialement dessiné, conçu et développé pour ce projet. La perception différera suivant l’éclairage, le temps et l’heure du jour et de la nuit. Elle multiplie les perceptions de ce bâtiment.

 

▪  Utilisation de matériaux écologiques

 

Le projet est réalisé en béton bas carbone. Cette réduction de consommation de matériaux se traduit par une empreinte environnementale de l’ouvrage optimisée.

Il est prévu des prédispositions pour l’installation de panneaux photovoltaïques sur le 6 ème étage et pour l’installation de bornes IRVE, infrastructure de recharge pour les véhicules électriques.

La finition des parois en béton des cages d’escalier est en peinture minérale : sans solvant organique, ni plastifiant, ni conservateurs et la stabilité des couleurs est garantie 20 ans.

La finition intérieure des parois des bureaux au 1er étage est en peinture à 95% biosourcée à base d’algues. 

 

▪  Spécificités techniques du chantier

 

La technique utilisée pour réaliser les planchers est appelée « post contraint ». Elle permet de s’affranchir de poutres au RDC pour une circulation plus fluide des bus et de réduire les hauteurs entre niveaux pour minimiser les pentes des rampes et ainsi les impacts économiques liés aux surfaces des façades.

Le projet répond aux contraintes incendies dues à la mixité des fonctions et notamment à la présence de la gare de régulation des Bus GNV en RDC.

Une liaison directe au 6ème étage par une passerelle entre le parking Tisséo et les futurs bureaux voisins sera créée.

Le projet comprend les ouvrages enterrés sous le parking de régulation bus : rétention des eaux pluviales et la cuve pour le sprinklage (technique d’arrosage d’eau automatique sous l’effet de la chaleur).

Plus de 4500 heures d’insertion sont prévues dans le cadre de ce projet. Tisséo Ingénierie, maître d’ouvrage délégué a fait appel à un AMO Emploi pour assurer le suivi de la réalisation de ces heures.

 

 

Plus d'informations sur le projet : P+R Basso Cambo