Les enjeux du projet

Print

Les enjeux du projet

La 3ème ligne de métro répond à plusieurs enjeux et besoins de notre métropole.

Header TAE

1. Desservir et relier les équipements et les pôles économiques majeurs de l’agglomération toulousaine

  • Améliorer le cadre de vie des habitants de l’agglomération en leur permettant de relier efficacement depuis leur domicile, les différents lieux de travail, de loisirs, santé
  • Soutenir la productivité des entreprises en fluidifiant les échanges entre les acteurs économiques.
  • Préserver l’attractivité du territoire vis-à-vis des investisseurs.

Dans ce cadre, la desserte directe de trois pôles économiques est incontournable :

Le pôle aéronautique situé au nord-ouest de l’agglomération, qui n’est pas intégralement desservi par une offre performante de transport collectif.
Le quartier de la gare Matabiau qui va devenir un quartier d’affaires de niveau métropolitain grâce au projet « Toulouse Euro SudOuest21 », déclenché par l’arrivée de la Ligne à Grande Vitesse (LGV).
Le sud-est de l’agglomération qui bénéficie d’un dynamisme important grâce aux projets d’aménagement sur le secteur de Montaudran avec « Toulouse Aerospace » et sur le secteur de Labège avec « Labège Innométro ».

 

2. Répondre de manière efficace et capacitaire aux nouveaux besoins de déplacements

Favoriser l’accueil de nouveaux habitants et emplois sur la grande agglomération toulousaine en répondant à la moitié des 500 000 nouveaux déplacements attendus dès 2025.
Pour cela, au-delà de la capacité de desserte d’une infrastructure à l’échelle de la grande agglomération (communes périphériques, connexions ferroviaires...), le projet devra s’articuler avec un projet de territoire qui favorisera le cadre de vie des quartiers traversés et l’accueil de nouveaux habitants dans le cœur d’agglomération.
La desserte de secteurs caractérisés par un potentiel de renouvellement urbain élevé devra ainsi être privilégiée. Les différentes composantes du projet de territoire (programmation urbaine, aménagement des espaces publics, organisation des équipements et services à la population, etc.) devront accompagner l’évolution des quartiers desservis.

 

3. Mailler le réseau de transport en commun

Toulouse Aerospace Express participera pleinement à la structuration d’un réseau de transport en commun connecté afin de faciliter d’une part, les déplacements transversaux (de faubourg à faubourg et de périphérie à périphérie) et d’autre part, de favoriser les déplacements convergents vers le cœur de la grande agglomération toulousaine. Toulouse Aerospace Express doit donc privilégier :

Des connexions avec le réseau ferroviaire pour mieux desservir les villes moyennes et les différents bassins de mobilité
Des correspondances avec les lignes du réseau de transport en commun urbain (lignes de métro A et B, tram, Linéo, Ceinture Sud, bus, etc.)
Une amélioration de la desserte de la gare Matabiau et de l’aéroport Toulouse-Blagnac qui constituent les portes d’entrée de la grande agglomération toulousaine
Une articulation avec les réseaux de cars interurbains (réseau Arc-en-Ciel du Département, réseau régional, cars privés, etc.)
Des possibilités de rabattement en voiture, à vélo ou à pied, depuis les territoires les moins bien desservis en transport en commun.

 

 

Retour vers la page projet