Approbation des études d’avant-projet de la 3ème ligne de métro

03/06/2021
Print

Approbation des études d’avant-projet de la 3ème ligne de métro

03/06/2021

Mercredi 2 juin, le Comité Syndical de Tisséo Collectivités a approuvé les études d’avant-projet de la 3e ligne de métro. L’approbation de l’avant-projet permet d’entrer dans la phase opérationnelle du projet puisqu’elle permet la rédaction des cahiers des charges. Ils seront publiés à partir de fin 2022 pour sélectionner les entreprises qui réaliseront les travaux.

Le Comité syndical a approuvé les études d’avant-projet de la 3e ligne de métro : une étape essentielle avant la phase opérationnelle

Les études d’avant-projet (AVP) consistent en des études techniques détaillées qui précisent les caractéristiques de l’infrastructure (tunnel, tranchées, viaduc), des stations et des puits (ouvrages annexes permettant l’accès des secours et la ventilation du tunnel), du système de ventilation du tunnel, la prise en compte des exigences réglementaires sur le plan environnemental ainsi que les objectifs d’écoconception, la méthode et le planning des travaux de génie civil, la gestion des déblais, le coût et les modalités d’allotissement des marchés de travaux. Elles prennent également en compte les résultats de l’enquête publique présentés dans la déclaration de projet de Tisséo Collectivités

 

Trois grands principes du projet

  • Une démarche environnementale ambitieuse

Le projet intègre une démarche environnementale volontariste en termes de transition écologique et énergétique. L’ambition est de créer une « infrastructure verte intégrant les principes de l’économie circulaire, de valorisation des déchets et de consommation d’énergie dans sa réalisation.
Quelques actions concrètes :

▪ Qualité de l’air, confort sonore, conception lumineuse des espaces, confort thermique : des critères pris en compte pour la conception des stations et des rames
▪ Un plan « arbres » : au moins 2 arbres plantés pour 1 enlevé (5 000 arbres présents sur site à terme)
▪ Pour les aménagements de surface, des ilots de fraicheur sont imaginés en travaillant sur la végétalisation et limiter l’albédo (ou le pouvoir réfléchissant) des matériaux, pour s’adapter au changement climatique.
▪ Conception des systèmes de piège à son pour réduire les bruits générés par les installations
▪ Choix de matériaux de construction biosourcés, bas carbone et recyclables
▪ Préserver les ressources en eau, grâce à une restriction de pompage dans le canal latéral à la Garonne, traitement préalable des rejets par décantation, filtration et régulation, des précautions à prendre en phase chantier pour les travaux à proximité de l’Hers et du Lac de la Justice

 

  • Un mode de transport accessible à tous et un parcours voyageurs facilité et lisible

Les études d’avant-projet ont permis de définir les aménagements à réaliser pour faciliter la circulation des usagers, pour assurer la continuité et la lisibilité du parcours des voyageurs depuis l’espace public jusqu’au niveau des quais. Des escaliers fixes et mécaniques seront installés en fonction des caractéristiques (notamment profondeur) des stations. Deux ascenseurs seront disponibles pour les personnes à mobilité réduite (PMR) dans chaque station et les accès en correspondance seront facilités.

 

  • Un projet en cohérence avec les aménagements urbains

Le projet de la 3e ligne de métro se réalisera en cohérence avec les projets urbains (Grand Matabiau, quais d’Oc, Toulouse Aerospace, etc.) et les infrastructures existantes (Gare SNCF, stations en correspondance des lignes A et B). Les études d’avant-projet ont permis de définir les interfaces entre les différents maîtres d’ouvrage et de mettre en lien les différents intervenants sur l’espace public pour coordonner l’ensemble des chantiers.

 

 

Quelques chiffres repères

 

Un linéaire de 27 km entre Colomiers et Labège avec 21 stations : 17 stations souterraines (dont la profondeur varie de 20m à 35m) et 4 stations aériennes dans la partie sud-est du projet

8 correspondances avec le réseau de transports en commun et ferroviaire (Colomiers Gare, Jean Maga, La Vache, Marengo, François Verdier, Montaudran Piste des Géants, Institut polytechnique et Labège-La Cadène).

Vitesse de 40 km/h

Création de 5 tunnels sur la période 2024-2025 (Colomiers Gare, Boulevard de Suisse, La Vache, Raynal et Montaudran Gare). Un chantier qui génèrera 6 millions de tonnes de déblais, dont 60% issus des 5 tunneliers (de l’ordre de 150 camions par jour et par site)

Les études d’avant-projet ont permis d’affiner le budget prévisionnel du projet. Il s’élève à 2 629,95 millions d’euros HT. Cette enveloppe budgétaire est destinée à réaliser le projet de la 3e ligne de métro et les 4 parcs-relais prévus pour les pôles d’échanges multimodaux de Colomiers Gare, Sept-Deniers, La Vache et Labège-La Cadène.