Téléo

Téléo est le nom du téléphérique urbain de l'agglomération toulousaine, un nouveau mode de transport en commun mis en service le 14 mai 2022, après deux ans de travaux. Il est le maillon central de la "Ceinture Sud" : complété de part et d’autre par des lignes de bus à forte fréquence, cette nouvelle offre de transport facilitera les déplacements transversaux du sud de l'agglomération, depuis Colomiers et jusqu’à Montaudran, en passant par Tournefeuille et Basso Cambo.

Déjà 1 000 000 de voyages depuis la mise en service de Téléo en mai 2022 !

Depuis le 29 octobre, le service Téléo est interrompu à partir de 22h. Ces mesures permettent des économies d’énergie tout en préservant les conditions de transport des voyageurs pour les déplacements domicile/travail/scolaires/étudiants.

Le téléphérique le plus long de France

Avec son tracé de 3 km, Toulouse a rejoint ainsi le cercle fermé des grandes villes ayant opté pour le téléphérique, telles que New York, Rio ou encore Barcelone. À l’échelle de la France, il s’agit d’un des premiers systèmes de transport urbain de type télécabine offrant des débits et fréquences particulièrement attractifs : 8 000 voyageurs attendus par jour, 1 cabine toutes les 1 min 30 en heure de pointe.

Un choix évident

Au vu de la topographie particulière et contrainte des sites (franchissement de la Garonne et d’une zone naturelle préservée, 100 mètres de dénivelé sur le coteau de Pech David, des infrastructures routières complexes et déjà saturées), le téléphérique est le seul mode de transport performant et pertinent : tracé direct, mode 100% en site propre, survol des bouchons et faibles emprises au sol.

Le téléphérique, grâce à sa motorisation 100 % électrique, est le mode de transport champion de la transition énergétique.

Patrick Vial, chef de projet Téléo pour Tisséo Collectivités

Des cabines signées par le designer de Ferrari

Les cabines toulousaines, issues de la gamme « Symphony », ont été conçues par le célèbre designer de Porsche et Maserati : Paolo Pininfarina ! Cet italien, mondialement connu, a su allier technologie de pointe, esthétique et fonctionnalité pour offrir un transport fascinant aux voyageurs au-dessus de la ville.

Un mode de transport sûr pour les voyageurs

Le téléphérique toulousain a été construit par l’équipementier français de notoriété internationale : Poma. Bénéficiant de la technologie dite « débrayable 3S » - c’est-à-dire trois câbles : deux porteurs et un tracteur – un transport par câble sûr et éprouvé est garanti aux voyageurs :

  • Grâce à une stabilité au vent : le téléphérique fonctionnera avec 108 km/h de vent,
  • En cas d’incident, les cabines sont automatiquement rapatriées en station pour évacuer les voyageurs si besoin (pas d’évacuation verticale).

De plus, cette technologie allie performance et confort, permettant une intégration discrète dans l’environnement avec seulement cinq pylônes, et en offrant un niveau sonore optimisé au droit des pylônes où le passage s’effectue sans bruit. 

Téléo en chiffres

  • 3 stations desservies en 10 min

  • Un tracé de 3 km

  • Un service de 5h15 à minuit

  • 14 cabines

  • 35 personnes par cabine

  • Vitesse commerciale : 20 km/h

  • Coût global du projet : 92,97 millions € (valeur octobre 2015)

 

Le projet Téléo a bénéficié de financements spécifiques à hauteur de 11,8 M€ :

  • L’Etat, dans le cadre du Pacte Métropolitain d’Innovation signé en 2017 entre le Premier Ministre et le Président de Toulouse Métropole. Le montant total du Pacte est de 9,9 M€ dont 5,2 M€ de crédits d’investissement accordés au projet Téléo.

  • L’aide de la Région Occitanie et de l’Union Européenne s’élève à 6,6 M€, au titre du fonds européen de développement régional (FEDER).

Télécharger